Bertrand Keufterian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Making of

Making of des planches ou dessins...

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, septembre 29 2010

La page 17 du premier épisode (2/4)

Après le crayonné, voici venir l'étape de l'encrage...

Une fois que nous sommes sûrs à 100% (ou 99) de notre crayonné, on peut attaquer l'encrage. Chacun a sa méthode. Pour ma part je suis plutôt "old school" en faisant tout à la plume et à l'encre de chine sur un format A3. J'utilise également quelques feutres et pinceaux, mais je réalise bien les 3/4 à la plume. Une fois cela fait, au bout de 3 heures environ (ou 4 selon la difficulté de la page), je la scanne et la "nettoie" sur Photoshop : je booste le noir et le blanc pour avoir le trait le plus clair possible. J'en profite pour corriger quelques imperfections (des traits disgracieux) voir quelques grosses erreurs (d'anatomie ou de perspective). Cela me prend une heure de plus généralement. En gros, si je faisait tout d'un bloc dessiner une planche complète (avec le découpage et le crayonné) me prendrait presque une journée entière de travail...

jeudi, septembre 23 2010

La page 17 du premier épisode (1/4)

J'inaugure aujourd'hui une petite série de notes consacré à l'analyse des étapes de travail d'une planche du premier épisode. Il s'agit de la page 17.

Alors bien sûr avant les différentes étapes de réalisation de la planche au propre il y a le découpage et les recherches. Ici je passe directement au crayonné. Surtout que cette planche est en partie une reprise d'une autre page que j'avais réalisé pour un autre projet avorté (les 4 premières cases qui s'entremêlent). J'avais trouvé cette composition tellement sympa que ça m'embêtait de ne pas l'utiliser réellement. Avec la scène de la boîte dans le premier épisode de B.K. j'ai trouvé où la placer et je n'en suis pas mécontent car elle installe plutôt bien l'ambiance je pense. Comme vous pouvez le constater, pour la phrase crayon j'essaye d'être le plus propre possible mais ça n'est pas toujours facile.

samedi, mai 29 2010

La couverture du premier numéro

Faire une couverture de BD est toujours un exercice un peu douloureux. En effet, en tant qu'auteur on se pose des tas de questions : comment présenter en une seule illustration l'esprit de toute une histoire ? Après de nombreuses réflexion j'ai choisi comme angle d'attaque de montrer le héros emprisonné par la menace. Le tout dans un cadre restreint qui donne une sensation de terreur, légèrement atténuée par l'expression comique (mais pas trop) de Bertrand.

Une fois qu'on est plutôt content de son dessin, c'est au tour du coloriste, Solynk en l'occurence, de se prendre la tête sur Photoshop pour trouver l'ambiance parfaite. Au fait, cliquez sur les images pour voir tout en plus grand...

Après ces loooongues heures de travail, il est temps de finaliser tout ceci avec une maquette à la hauteur, le choix de la typo est aussi sujet à de nombreuses crises de nerfs. Mais au final tout fini bien...

vendredi, avril 2 2010

La première page du premier épisode

Réussir une première page est toujours un enjeu particulier. En effet, en dehors de la couverture c'est souvent la première chose que le lecteur potentiel va avoir sous les yeux et ce qui va déterminer s'il va s'intéresser ou pas à votre BD. Après qu'il accroche ou même qu'il apprécie ce sont d'autres histoires... Alors bien sûr, pour la réalisation de cette planche j'ai eu une petite pression et une attention particulière. Je voulais commencer le récit par un lieu emblématique de la ville de Metz qui interpelle mais c'était pas facile facile car il fallait aussi introduire le personnage principal.

La phase de réflexion au niveau du découpage et des brouillons a donc été plus longue que pour n'importe quelle autre page. Je vous épargne les différentes versions ; surtout que certaines se résument à quelques traits illisibles sur des petits bouts de papier. Une fois le découpage choisi, la phase de dessin et d'encrage n'a pas été chose facile non plus car le décor n'existait pas encore à ce moment ; j'ai dû pas mal extrapoler certaines choses, quitte à ne pas être raccord avec la réalité.

Comme pour certaines pages j'ai réalisé moi-même les applats couleurs sur Photoshop avant de passer le relais à Solynk qui a su rendre une parfaite ambiance que je qualifierai d'"électrique" qui sied bien au récit je trouve et qui sert encore maintenant de référence pour la colorisation des pages suivantes.

Alors bien sûr une partie du dessin a été réalisée grâce à des références photographiques ou des plans du centre Pompidou...

Voilà, j'espère que tout ceci vous donne une meilleure idée de ce que sera le contenu de ce premier épisode. Le mois prochain je posterai le making-of d'une autre planche... Et merci à tous pour votre soutient et à bientôt.

page 2 de 2 -